Dîner de Noël de l’ASSA

Chers marcASSAns, 

on l’a fait! Enfin! Les restrictions sanitaires nous avaient empêché notre habituel repas de Noël l’an dernier, mais heureusement cette fois-ci, le repas est là! Et quel repas 🙂 

On ne change pas les bonnes habitudes: grâce à l’organisation “made in ASSA” on se retrouve avec des magnifique tablées, des menus pré-choisis pour gagner du temps (oui, car on a faim!), des jolies étiquettes pratiques pour du speed-dating, et surtout le mythique “tirage au sort” des petits cadeau de Noël – la bonne occasion de s’échanger des tasses, des chaussettes ou des capotes. 

Merci aussi à Franck et Pasquale (oui oui, c’est moi je sais) pour la distribution des bonnets: ça nous fait une belle troupe de joyeux pères et mères Noël 🙂  Et on remarque heureusement que plein de monde a joué le jeu, avec des magnifiques pulls et cravates 🙂 

Un grand merci aux propriétaires de resto “La brasserie Foch”, qui continuent à nous accueillir  avec ce beau décor! Sérieux, ils nous connaissent déjà, ils savent qu’on parle fort, qu’on chante mal, qu’on boit beaucoup et qu’on se fait des batailles de bulles de papier… et ils continuent à nous accueillir! Si c’est pas de l’amour de Noël ça 🙂 

Voilà cinque belles tablées de heureux grimpeurs et canyoneurs. Et ça papote, ça rigole, ça discute des projets proches, comme la Colle sur Loup, et loin, comme la Sicile! Des projets faciles, comme du 5a en tête à Roche-à-roche (c’est pour moi ça), et difficiles, comme du 8c en Patagonie (je me rappelle plus si c’était Lionel ou un film de Montagne en scène… bref)

Pendant qu’on goûte nos lasagnes, le tirage au sort des cadeaux de Noël se déroule sous le contrôle de Philippe. Il y en a qui sont très contents, il y en a qui sont moins contents (du coup ils vont piqué les cadeaux des autres – ce jeu est sadique!), et il y en a qui peuvent plus échanger leur cadeau, du coup… bah tu repars avec ton PQ…

Le repas est fini, mais la soirée continue. On boit, on papote, on joue (il y a des jeux bizarres là, mais bon…). Petit à petit les gens commencent à rentrer, heureusement Julie récupère les clés de sa voiture (comme ça il m’a évité 40 minutes de marche – merci!), et puis tout le monde part, qui chez soit, qui chez un bar car on veut profiter jusqu’au bout de la nuit… et on gardera tous le bon souvenir d’une super soirée entouré de gens heureux, passionnés, motivés à suivre leur passions et leur projets et les partager avec nous.


Longue vie à l’ ASSA!


— From Pasquale, with love —

Le reste des photos ici:

Aller à la barre d’outils