6 février 2021

Projet 2024

En 2020, devaient se tenir les jeux Olympiques de Tokyo avec pour la première fois, l’entrée de l’escalade en compétition 🧗🏼‍♀️ En 2024, les Jeux Olympiques de Paris vont se tenir, avec Antibes commune labellisée JO PARIS 2024.

Avec plus de 300 licenciés, ASSA escalade est le second club de Provence Alpes Côte d’Azur en nombre de licenciés.

Et pourtant, les infrastructures d’escalade (ou SAE pour Structure Artificielle d’Escalade) sont très limitées pour l’apprentissage, trop limitées pour espérer des résultats en compétition.

Et pourtant, on peut citer de multiples exemples de la motivation de nos jeunes pour s’entrainer et pratiquer l’escalade correctement :

  • Dès qu’un jeune obtient des résultats en compétition, il est contraint de s’exiler dans les clubs des environs pour s’entrainer dans une salle avec des horaires adaptées
  • Les jeunes s’entrainent à l’escalade de vitesse sur un mur de 6m (au lieu de 16 m) sans rapport avec la réalité de la discipline
  • Les jeunes sont prêts à escalader les murs des maisons à défaut d’un mur extérieur digne de ce nom

Nos propositions

ASSA escalade discute depuis plus de 10 ans de l’amélioration de son mur intérieur des Semboules. Depuis 2019, le conseil d’administration a rencontré l’adjoint au sport à la mairie d’Antibes 6 fois avec des propositions adaptées à chaque fois.

En 2020, ASSA escalade a proposé :

En 2021, ASSA escalade propose un nouveau projet revisité : L’escalade à ANTIBES en 2021 avec des propositions fortes

Amélioration de la salle de bloc des Semboules 🤩

Fort des premiers échanges sur ce projet , ASSA escalade propose un nouveau projet chiffré d’amélioration de l’intérieur de la salle des Semboules . Le mur existant est ainsi modifié et rehaussé, des parties en dévers sont ajoutées pour doubler le linéaire de 14 m à 33 m.

Ce projet tient compte des contraintes de cette salle :

  • Le mur existant est prolongé en forme de U sur deux côtés de la salle, sans toucher le bâti, tout en optimisant les espaces inutilisés (photo n°1)
  • Sur le mur inutilisé actuellement, un mur de 6 m est monté jusqu’au plafond sur 15 m de linéaire. Ainsi l’enseignement de l’escalade avec cordes peut se faire sans attendre la disponibilité des salles des lycées (photo n°2)
  • Si la salle ne peut pas être dédiée à l’escalade, les tapis installés peuvent être remisés pour la tenue d’autres activités dans la salle Avec ce projet, la salle des Semboules devient parfaite de l’initiation scolaire à l’escalade sportive départementale. Ce projet est réalisable en 2 semaines.
  • Les devis sont de 15 k€ pour la partie à corde et 22 k€ pour l’espace bloc

Installation d’une structure artificielle auto-portée extérieure 😍

Pour compléter l’infrastructure intérieure, une structure extérieure est créée à proximité sur le terrain viabilisé. ASSA escalade propose une structure permettant l’accueil de compétition nationale avec des voies de vitesse de 16 mètres de hauteur pour inscrire Antibes dans les villes Paris 2024.

Les projets similaires sont très nombreux, de la plus simple des structures, à la structure extérieure accolée à un bâtiment, qui vient compléter un mur intérieur.

Sur l’équivalent de la moitié de la superficie d’un terrain de tennis (environ 300 m2), il est possible d’installer 800m2 d’escalade verticalement. Le reste du terrain viabilisé peut accueillir les spectateurs d’une compétition.

Les exemples de murs extérieurs sont légions. Et on remercie WALLTOPIA pour son rapport Outdoor Climbing Walls et ces très nombreux exemples qui montrent que tout est possible

La salle parfaite 🥰

Evidemment, toutes ces propositions sont des alternatives à créer une salle d’escalade indoor, qui répondrait à la demande réelle de la ville et des environs.

Par comparaison, l’association entre-temps escalade à Besançon a ouvert une salle d’escalade en 2020 complètement rénovée, à l’emplacement d’un ancien hangar. La salle fait 1200 m2, pour un bassin de population équivalent à celui d’Antibes.

L’association, qui gère la salle à présent, est passée de 300 à 1200 licenciés. Avec ses 5 salariés, elle propose des cours, accueille les activités scolaires, les activités sport-santé etc.

Autre exemple important à signaler, la salle ASA escalade d’Avrilé, issu d’un partenariat entre élus municipaux, département et région.

Le club ASSA escalade est à présent à même de gérer et d’exploiter une infrastructure d’escalade. L’association est devenue d’intérêt général afin de mieux servir la collectivité et l’intérêt de tous.

Des infrastructures modernes nous permettent d’envisager le recrutement de nos premiers moniteurs salariés (actuellement en formation au CREPS et dans nos locaux).

L’association serait le gestionnaire naturel de ces nouvelles infrastructures déchargeant la ville de cette charge. La mairie d’Antibes-Juan-les-Pins peut faire le choix d’un pilotage par une structure associative plutôt qu’attendre la construction d’une énième salle privée.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils