RandoAssa : Le Mounier

La fine équipe au sommet
Notre guide

C’est Amélie qui est à l’initiative de cette sortie et c’est en tant qu’AMM (accompagnatrice moyenne montagne) qu’elle nous propose d’aller gravir le Mont Mounier en partant de Valberg.

Nous sommes 10 à répondre à l’appel, et suite à quelques désistement, nous seront plus que 7 avec Amélie : Caroline, Maxine, Florence, Adrien, Hadrien, Gregory et moi (Marie).

Nous nous retrouvons à 7h sur le parking de carrefour, le rendez-vous habituel du départ en montagne, petit arrêt à saint Laurent pour récupérer Grég qui arrive directement de la caserne où il a été de garde toute la nuit…

Sur le trajet pour Valberg, certain dorment et d’autres  ont le droit à un petit topo sur les roches rouges du Cians (Pélite) comparées à celles de l’Esterel (Ryolite).

Arrivée au parking du col de L’Espaule au dessus de Valberg, nous nous débutons la rando. Le départ est assez roulant, une belle piste puis un sentier tranquille qui longe les contreforts du Mounier. Amélie nous explique les formations géologiques dont est constitué le paysage : des marnes noires calcaires,  c’est le plus haut massif calcaire du département et à l’époque de la Pangée, ce devait être un des endroits les plus profonds de la zone.










Nous découvrons qu’il y a un site d’escalade à 30mn du parking, le site est petit mais c’est toujours sympa de grimper en montagne.

 La seconde partie de l’ascension est beaucoup plus minérale, mais le sentier continue sa dénivellation lente. Après une partie à flan, petit passage à la stèle qui commémore la mort du lieutenant Valette qui s’est perdu dans le brouillard. Ensuite,  nous arrivons sur le petit Mounier où se trouve l’ancien observatoire.

 A partir de la, nous pouvons voir la crête finale, bien plus impressionnante de loin que lorsqu’on y est.






Nous arrivons au sommet un peu après midi, avec un faim de loup. Une fois le pique-nique avalé, la pause se prolonge : petite sieste pour certains, étude des sommets pour d’autres….

Nous finissons par redescendre tranquillement, petit arrêt à l’observatoire pour une explication historique.

Et vers 17h nous arrivons aux voitures, on se rafraichit à la fontaine.

Et comme d’habitude, une rando se termine toujours au bar pour faire marché l’économie locale…. C’est surtout une bonne excuse pour boire une petite bière même si cette fois-ci ce fût plus varié : Perier, glace, …..

Merci à tous pour la bonne ambiance et merci à  Amélie pour cette chouette rando où on a appris plein de chose et plus d’en prendre plein de yeux ! 

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Marie

Aller à la barre d’outils