GPT Gorges Profondes du Tarn

Weekend du 29 Mai 2019 au 2 Juin 2019 / Gorges Profondes du Tarn

Grimpe, Via Ferrata, Les Chattes Ébouriffées, et Canoë !

Jour 1 Jeudi : Covoiturage jusqu’à Thaurac, puis camping de la muse…

Le rendez-vous est fixé avec une organisation sans faille !

Comme à l’habitude on se retrouve sur notre aire de covoiturage préférée… Tout le monde répond à l’appel ou presque ! Deux feront bande à part afin de chercher le topo du site et prendre de l’avance…

Le groupe est constitué de 30 marcASSAins aguerris et de petits nouveaux : Alicia, Anaïs, Mario, Camille B, Cannelloni, Shaz, As de Caro, Clem, Franck Franck, François, FX, Frago, Geoffrey, Jeanne de Cannes (avant qu’elle devienne Jeanne Dalmatien), Léo, Loïc, Nadejna, Paul M, Rémi, Sophie, Juda, Thibault, Thomas, Yann, Julien A, Céline, Ludo, Tic, Tec, Tuc (mais où est Tac !!!).

C’est parti : en voiture Simone !
Le trajet est scindé en deux pour faire passer la pillule et pouvoir grimper à mi-chemin avant de se rendre au camping plus tard dans la soirée.

Après un arrêt pour la plupart, et un gros détour pour d’autres :D on se retrouvera tous en bas de la falaise bordée par l’Hérault… La cotation est bien pêchue et notre championne Alicia se débat dans un 7b d’échauffe :).

Geoffrey et Loïc se confronteront à la voie également :) un sacré morceau et une belle ténacité pour affronter ce challenge.

D’autres ouvrent les 5c, 6a, 6b et permettront aux moins énervés de s’essayer dedans en moulinette ou en tête.

Il fait chaud et on est très vite à court d’eau… On lève le camp pour aller se bacquer dans l’Hérault 50m plus bas… Le rafraîchissement est salvateur et nous voilà prêts à rejoindre le camping de la Muse. Il faut pas traîner, il est déjà 18h et avec 1h45 de route, nous préférons avertir le camping de notre retard :

  • “Allo, camping de la muse, bonsoir !”
  • “Bonjour, c’est le groupe de L’ASSA, on devrait arriver vers 20h, c’était pour vous prévenir “
  • “Ah oui, désolé mais on est complet et on a pas de groupe là…”
  • “Euh, oui je suis bien au camping de la Muse ?!? “
  • “Oui, oui mais on a pas de groupe là, vous devez faire erreur…”
  • (…) un ange passe
  • “Merci au revoir”

Hum, là il faut s’imaginer ce qui se passe dans la tête de Tuc… Il a réservé au camping de la Muse, mais y’a pas de résa au camping de la Muse… Bah c’était pas comme si on avait 30 personnes à loger en plein week-end de l’Ascension hein ?!?

Tuc cherche ses mails, et retrouve la résa du camping de la Muse ! le numéro est différent certes et l’adresse aussi… Bon y’a plus qu’à espérer que ce camping est dans le même département et pas à Maubeuge :)… Tuc appelle…  pas de réponses. Sur le mobile non plus !!! Bref, faut garder son calme… On avertit les autres de changer de camping de la Muse pour aller à l’autre camping de la Muse (qui est distant de 20 minutes)… Vous suivez ?

Une sonnerie de portable retentit dans la guimbarde de Yann… Ouf c’est le dénouement salvateur du camping de la Muse, et eux nous attendent !!!

Bref, on enjambe le viaduc de Millau pour les plus paresseux (inutile de préciser qu’il nous tarde de découvrir ce camping)… D’autres choisiront de passer par Millau :)

Tous arriveront à bon port, même Alicia et François que l’on attendait plus !

Le repas sera géré par super Frago :) et Thomas avec une carbonara délicieuse !

Mais juste avant cela, ce sera une petite surprise magique concoctée par le gang des “chattes ébouriffées” : Caro, Jeanne, Cannelle, Camille, Nadège, Frago, Anaïs et Sophie !

La vidéo sera certainement plus parlante, mais de mémoire de Tuc, jamais surprise ne fut aussi belle !

Tic est dans le coup et m’enjoint à m’asseoir au milieu de la route sur une chaise avec les yeux bandés ! Je ne sais à quoi m’attendre ! Très surpris par cette mise en scène !!!

Ça y est je peux ouvrir les yeux ! Le spectacle est ahurissant : je fais face à 8 petits chats ornés par de jolies oreilles, une belle petite queue toute blanche et des coussinets !

Je suis mort de rire :). Et ce n’est que le début !

La musique démarre (pas moins de 9 morceaux pour une durée de 12 minutes), et là le show des “chattes ébouriffées” commence ! C’est une cascade de chorégraphies qui s’enchaînent sans discontinuer ! Jeanne est au milieu tel un chef d’orchestre avec Cannelle et toutes les deux donnent le rythme à l’ensemble. Caro et Camille brillent toutes les deux sur les cotés et derrière Nadège, Anaïs, Frago et Sophie les suivent comme leurs ombres :)

Il y a quelques couacs mais cela ajoute à cette performance de 12 minutes !

Il n’y a pas de mot pour exprimer le plaisir de partager votre moment avec moi :). Je vous aime les filles (les gars aussi !) You rock !!!

Après cette interlude, nous passerons à table mais le souvenir des chattes ébouriffées ne me quittera désormais plus :)

Jour 2 Vendredi : Via Ferrata de Liaucous

Vendredi c’est Cannelloni ! Et petit bain matinal pour Franck Franck dans la Muse …

Direction Liaucous et sa Via Ferrata côtée ED (Extrêmement Difficile).

On se retrouve sur le parking avec notre petit groupe de 27 personnes :). Autant dire qu’il y aura un peu d’attente pour les derniers !

On se précipite doucement (le rythme s’est un peu calqué sur celui de la Corse et du fameux CHC !). Tec négocie âprement les kits Via Ferrata manquants… Pas disponible ? No way ! Il passera outre et obtiendra gain de cause :)

Ni une, ni deux tout le monde se retrouve équipé et prêt à affronter la Via avec en tête Geoffrey, Camille B, Paul et Loïc !

La marche d’approche est assez courte, n’en déplaise à Tec !

On se retrouve très vite derrière des groupes qui n’avancent pas et l’attente s’allonge mais le spectacle est magnifique au dessus de la vallée et des gorges du Tarn.

Les premières marches piquent, directement en dévers… et ça réveille Jeanne de Cannes qui s’était crue sur la croisette et attendait le tapis rouge pour s’élancer :)

Elle s’agrippe aux barreaux tel un petit chat ne ménageant pas ses coussinets ! Miaouuuuuuuuuuu ! Besoin d’un petit repos et c’est reparti de plus belle.

Suit un Thibault flamboyant et qui nous explique les systèmes de mise à la terre des câbles de Via Ferrata :) J’ai pas tout compris mais il a l’air sûr de lui et conclut : “En cas d’orage, il faut fuir la montagne”.

Sylvain (aka Juda) n’est pas en reste et il se hisse tout en testant ses vaches en cascade… Cela lui permettant une amplitude max pour clipper les points lointains.

Le groupe s’étire vite et on aura le plaisir de découvrir un peu plus haut deux ponts de singe, les faces cachées de Tic et Rémi avec un i ! Un spectacle inattendu ? Pas vraiment, le contraire aurait été surprenant !

Tec se pose au bout du premier pont de singe et attend toute la caravane… Ca s’agite sur le pont et on s’aperçoit que As de Caro émet le même cri caractéristique que la Frago en perdition sur un pont de singe :).

Le point fort sera la dernière partie très raide et déversante que l’on avalera comme une saucisse pendant le dîner ! Le tout sera couronné par une tyrolienne (avec poulie Speed, la bleue ou la blanche)…  Thomas lui utilisera la poulie câble orange et finira la tyrolienne à la force des bras !

Il fait chaud, on mange, on rend le matos, on boit et puis c’est reparti pour la quinte Geoff, Cam, Loïc, Alicia, François et Clément sur le site de grimpe à côté de la base de Canoë !

Les autres choisiront l’option Walibi et se poseront sur le Tarn…

Franck Franck sélectionne un arbre mort pour faire de la descente sur bûche… On monte dessus Tec, Tic, Tuc, Yann et c’est parti pour un crash dans le rapide…

Yann y laissera un pied et Franck Franck un Tibia :)

On retourne au camp de base plus tard, et les jeux continuent avant le repas avec vol de maillot de bain par les chattes ébouriffées et une Cannelloni espiègle, une Caro collabo, une Jeanne audacieuse… Conclusion : les ardeurs de Jeanne et Cannelloni sont éteintes à l’aide du jet d’eau puissant du camping ! Que du bonheur… Caro plus chanceuse peut récupérer son portable et reste sèche !

Le barbecue est allumé avec délicatesse : on peut compter sur Geoffrey pour cela ! On balance tout ce que l’on trouve dans le bidon y compris le sac de charbon et on attend une heure que ça prenne… Chacun y va de son morceau de bois vert… bref le bordel !

Le repas est frugal pour certains et gargantuesque pour d’autres… La saucisse n’arrivera pas en bout de table mais on sera tout de même rassasiés :)

Jour 3 Samedi : Sortie en canoë

C’est une magnifique journée qui nous attend : grand ciel bleu, température extérieure de 30°C, température de l’eau très fraîche !

Après un déjeuner copieux, le groupe de 28 personnes est en route pour le loueur de « K-Noë ». Alicia et François nous quittent pour partir grimper de leur côté.

Chaque voiture est responsable d’acheter ses sandwichs. Après 3 jours bientôt dans le Tarn, nous avons fait le tour des meilleures boulangeries du coin (et des moins meilleures !)

Bataille de crème solaire, récupération des gilets et des pagaies, séance d’enfilage de maillots de bain, nous voilà prêts à partir ! C’est parti pour 12 km.

Lors de l’embarquement, c’est le début de la bataille d’eau avec Tuc qui ouvre les hostilités en arrosant très généreusement la plupart des embarcations. Nous nous retrouvons rafraîchis dès les premiers instants.

Pour l’échauffement, nous remontons de 500m la rivière pour visiter un spot méritant le détour. C’est l’embouteillage, dans cette petite gorge où une bataille d’eau est lancée par les énervés. La plupart des bateaux tente de s’incruster dans un passage étroit avec un débit sportif. Certains se sentiront même obligés de passer à deux dans une étroiture impossible… Seule la technique du retrait permettra le passage à l’autre embarcation  (note ajoutée par Tuc).

Notre périple continue en descendant un toboggan en canoë. Ça donne l’impression d’être dans une attraction aquatique de Port Aventura, toutes les personnes de devant se retrouvant trempées de la tête au pied.

La première partie du parcours est plutôt calme, nous profitons des beaux paysages qui s’offrent à nos yeux: magnifiques roches, coin de verdure, maisons en vieilles pierres, vestige troglodyte.

Évidemment c’est également la poursuite de la guerre. De nombreux bateaux sont coulés à plusieurs reprises, les éclaboussures et les vengeances sont nombreuses. Plus personne n’ose répondre à la question « t’as pas un peu chaud là ? ». Peu de personnes y échappent… ou bien se font extrêmement discrètes ! L’ambiance est au rendez-vous avec de nombreux radeaux qui se créent, nous nous laissons guider par le cours d’eau. Rémi et Anaïs nous proposent une ambiance gondole de Venise en se mettant debout sur leur barque la gaule à la main (ou la pagaie plutôt…).

La pause de midi arrive, nous trouvons une petite plage avec vue sur les falaises qui plongent dans l’eau. Pendant que certains mangent tranquillement, il y a des attaques de Rémi et de David qui ont peur que les autres participants prennent chaud ! C’est re-tartinage de crème solaire car on crame au soleil…

C’est reparti l’après-midi pour un nouveau tour. Nous dérangeons la tranquillité de la rivière et les paisibles baigneurs. Nous entendons rapidement les attaques arriver avec des matelots discrets à bord comme toujours.

Le grand rapide « extrêmement dangereux » arrive, nous n’y sommes pas du tout préparés. Heureusement Thomas, notre reporter officiel est là pour immortaliser le moment. Ça ne loupe pas, 3 à 4 canoës se renversent dans le rapide, c’est le fou rire pour les spectateurs.

Naturellement les représailles se multiplient l’après-midi, on n’est pas loin de la guerre du Vietnam ! Le rythme est intense à l’allure d’à peu près 2km/heure avec beaucoup de zig-zag pour éviter les assaillants.

Au final, nous arrivons plutôt fatigués à l’arrivée même si nous avons peu ramés.

Yann tremble de toutes parts après les multiples séjours dans une eau bien trop fraîche, il passera quelques minutes sur la dalle en béton réchauffée par le soleil !

Nous nous posons en terrasse pour boire un soda ou une bière, pour certaines en VERRE. Frago est ravie, elle nous apprend que sa tortue a pondue des œufs ! Il y a de nouvelles recrues à l’ASSA et ce sera omelette pour tout le monde !

La fin de l’après-midi se termine par la visite d’un château perché en ruine offrant une vue panoramique sur les gorges. L’accès au château n’est toutefois pas des plus aisés : la tentative de Tic de monter avec le Scenic (aka Land Rouillé) par un petit chemin terreux se terminera par un échec et une marche arrière qui feront bien rire ceux qui sont restés observer d’en-bas !

Les filles Shaz, Cannelloni, As de Caro, Jeanne Dalmatien iront faire les courses du soir pour ce dernier repas au camping. Ce sera Aligot et Saucisses pour tout le monde et les gâteaux surprise pour l’anniversaire de Julien.

La soirée démarre doucement et après l’initiation Slack de Cannelloni et son style inimitable, tout le monde s’essaye à la slack ! Sous l’œil attentif de Rémi avec un i, Franck et Ludo qui sont juchés sur l’arbre attenant… Ils iront jusqu’à imiter les bonobos et on verra des choses inavouables se découvrir !

Le repas est servi ! tout le monde aura de la saucisse ce soir :)

La soirée continuera sous la houlette de DJ Shaz avec l’enceinte humide de Juda ! Mazeltov ! On aura même droit à une initiation de Kuduro sous la gouverne de Jeanne et Yann, ainsi que du Madison et du Tchic et Tchac :)

Enfin, après une brève averse (le temps est fou parfois), la soirée se prolonge pour aller écouter les grenouilles et observer les étoiles :)

Après une joute sur “c’est la grande ours”, “naaaan c’est la petite ours j’te dit” , “casserole toi-même” (merci Thibault), on ira au jardin d’enfant où Ludo aura droit à se fracasser la gueule grâce aux conseils prodigués par Jeanne Dalmatien… sans doute une recette pour avoir des bleus partout !?!

Il est tard on part se coucher vers 2:30, voire 4:15… même 5h d’après les dernières confidences … ZZzzzzzzzzz Rrrrrrrrr ZZZzzzzzz Rr Zzzz.

Jour 4 Dimanche : Spot le “Fœtus” pour un avortement…

Le dernier jour et une fois n’est pas coutume, ce sera grimpe !

On se dépêche de quitter le camping, et on aura du mal à tenir l’horaire… Les mines sont déconfites et même le café préparé avec amour par Yann ne rencontrera pas le succès escompté… “Un lendemain de soirée, il me faut du thé !!!” lâchera même Shaz.

Direction le secteur du Fœtus !

Une fois sur place, on pratiquera l’avortement… le site étant complet avec files d’attente en bas des voies…

On se rabattra ainsi plus bas sur la rivière pour profiter d’un bain ou d’un hamac… d’une bière également :)

La fin est proche, on sélectionne les superchargeurs de 120kw pour Tec (Nîmes ou Aix ?).

Et puis on traverse une dernière fois le paysage des Gorges et ses petits villages…

Fin