Week-end du 11 novembre Grandes Voies

Week-end du 11 novembre Grandes Voies

Le week-end du 11 Novembre, Pierre-Axel et Zoé célèbrent l’armistice dans le 13, en mode Grande Voie (GV).  Vendredi : Sainte-Victoire : Puit du diable et Samedi Calanque du Sormiou : Traversée et Arrête de l’Extrème Bec

Vendredi : Sainte-Victoire : Puit du diable (400 Mètres, difficulté : 5)

Arrivés au parking du Plan de l’Anchois à 11h, on se lance dans la marche d’approche.

A travers le maquis, suivant un chemin qui disparait régulièrement, il faudra crapahuter plus d’1h pour trouver le départ de la voie. On est déjà pas mal montés en dénivelé, la vue est magnifique, et les mollets chauffent déjà car le sac contient tout le nécessaire pour la journée, mais également pour la nuit et le matin puisque nous dormons au sommet de la Ste Victoire.

Il est donc déjà midi lorsqu’on débute la GV, c’est parti pour 14 longueurs.

https://www.camptocamp.org/routes/571242/fr/sainte-victoire-baou-cezanne-voie-du-puits-du-diable)

Les trois premières longueurs sont classées 5.  Entre le poids du sac à dos, les jambes déjà attaquées par la marche d’approche et le rocher « à surveiller » car il a tendance à bouger, l’aventure commence sur les chapeaux de roue, via un dièdre et des buissons.

Petite pause déjeuner et c’est reparti, cette fois dans une belle dalle, une fissure,  puis une petite renfougne : une petite cheminée dans laquelle il faut se contorsionner ! Après une huitième longueur, le chemin jaune croise le nôtre. Première réchappe possible.

Nous contournons la première longueur de la seconde partie : la voie est déséquipée pour cause de chutes de pierre. Une fois le trou du diable dépassé, on se rééquipe et enchaine fissure, dièdre et dalle. La lumière commence à changer, la GV ne sera peut-être pas finie avant la nuit.

La 13e est une belle dülfer, et elle sera notre dernière longueur de jour.

La dernière longueur est assez engagée. Cette belle dalle, dans la nuit et le froid, bien que côtée 5b, a été élue à l’unanimité crux de la GV par les deux grimpeurs.

Après le relais sommital, nous récupérons le petit chemin pour nous rendre au Prieuré où nous passerons la nuit. Nous arrivons à 19h15 aux constructions du 17e siècle, parfaitement rénovées, située à 900m d’altitude,  à côté de la Croix de Provence. Un vingtaine de personnes y étaient déjà présentes et avaient allumé un feu ! Quelle ambiance chaleureuse!

Après deux cafés devant un lever de soleil magnifique, les deux marcASSAins se dirigent vers la croix de Provence pour profiter de la vue.

La redescente nous prendra 1h15 et après un petit stop déjeuner/toilette dans une brasserie de Marseille direction les Calanques.

Samedi Calanque du Sormiou : Traversée et Arrête de l’Extrème Bec (180 mètres, difficulté : 5)

A 13h, c’est reparti pour une GV dans un cadre aussi magnifique que différent de la veille.

Ici le chemin est bien balisé et en 30 min nous voici en bas de la GV. Nous arrivons à LA grotte, splendide, qui scintille. Si vous pensez que le rocher de la Bagarrée est « très  patiné » venez donc voir ce haut lieu de passage près de Marseille.

A la sortie de la grotte, un petit rappel au dessus de la mer

Après une petite marche en corde tendue sur une petite sente le long de l’eau, il y a un peu d’embouteillage. L’occasion de penser à l’ASSA, cette association, qui, personnellement, me permet de me dépasser, de me découvrir et de redécouvrir notre merveilleuse région chaque week-end.

L’ascension recommence ! Un passage supposé être du 3 nous attend, après réévaluation, on dira que c’était plutôt du 5+, surtout sur cette roche exposée à la mer qui a un rendu assez « poisseux ». En quelques longueurs, nous voilà arrivés à un sommet. Il ne nous reste « plus qu’à » retrouver le chemin, mais le soleil descend vite.

Le chemin emprunté ne nous permet plus de nous assurer, et pourtant, rien n’est stable. Tout bouge, et s’il ne faut évidemment pas déraper sous peine de tomber de plusieurs dizaines de mètres, il est aussi crucial de ne pas faire tomber de cailloux/graviers sur les grimpeurs en bas de la falaise. Il ne faut pas perdre de temps non plus, Zoé n’ayant pas pris sa frontale, veut absolument sortir cette « voie gravillonnée » avant l’obscurité car le soleil se couche déjà sur  l’archipel du Frioul.

Une fois arrivés sur la crête la vue est époustouflante d’un côté la calanque, de l’autre le soleil couchant sur la mer, mais ce n’est toujours pas le moment de trainer.

C’est quelques minutes avant la nuit totale que les grimpeurs rejoignent le parking.

Un week-end chargé en émotions qui en met plein la vue mais également plein les jambes ! Au total près de 600 mètres de grimpe et beaucoup de crapahutage ! Mes muscles endoloris vont s’en souvenir un moment et moi je ne suis prête d’oublier cette aventure.

Un grand merci à P-A ! Pour ta bonne-humeur, ton calme, ta patience, un travail de flèche aussi impeccable qu’impressionnant ! Un grand merci aussi à l’ASSA évidemment !

Crédit texte et photos : Zoé / PA

Franck Ferront

Related Posts

Sortie adultes à la Capelle Amont

Sortie adultes à la Capelle Amont

Les grandes voies

Les grandes voies

Sortie bloc pour les adultes

Sortie bloc pour les adultes

Week-end d’intégration dans le Verdon

Week-end d’intégration dans le Verdon